Archive for admin

Confessions d’un porteur

Nouvelle pour le jdr Bloodlust Metal, écrite par Rom B. en réponse à celle écrite par Cédric Ferrand


Quand je pense que beaucoup de gens nous envient d’être Porteur. C’est sûr que j’ai roulé des mécaniques au début. Tout ce prestige, ce pouvoir. Mais franchement, c’était sans savoir dans quoi je me suis embarqué.  J’avais le choix entre deux Armes tombées sur le champ de bataille et naturellement j’ai pris l’Arme à double personnalité plutôt que celle à double tranchant. C’est à cause de la patronne du bordel Meurfie. Elle m’a tellement bourré le mou avec ses histoires de files et de mauvais choix. Reste dans la file qu’elle me dit toujours. J’ai jamais été patient quand il est question de lustrer mon gourdin. J’en fais qu’à ma tête pis vl’a qu’c’est l’autre qu’avance. Depuis ce jour là chaque décision tourne en boucle dans mon cerveau. Je veux absolument faire le bon choix. Ça me fait vite chier du genou, ça finit à pile ou face. Alors sur ce champ de bataille, j’avais le choix entre une épée d’une finition hors du commun et une hache toute rouillée. Quand je me suis jeté sur le coupe-bois, ils se sont bien foutus de ma gueule, mes compagnons d’armes. C’est que j’veux pas me faire avoir, l’épée est trop belle pour ne pas cacher une saloperie. Ben pardi, faut voir le cas que je me suis ramassé. Au moins j’aurais pas eu l’air con avec cette Épée.

C’est sûr qu’au début c’était marrant. Ça chambrait sévère, mais pas longtemps. S’ils se fendaient la poire, je la leur fendais au sens propre. Maintenant c’est une tout autre histoire. J’te jure, la tête des gaillards quand je sors ma hache ! Tous se foutent de ma pomme. Et le pire c’est qu’ils ont raison car Madame décide souvent de faire la gueule, le seul pouvoir qu’elle garde alors c’est de r’filer le tétanos. D’ailleurs je me demande si elle  n’en est pas atteinte car si elle a une cervelle, ça circule pas bien là dedans !

Elle dit qu’elle m’aime, tout ça… Qu’elle me rendra riche et célèbre. Mais la célébrité pour un Porteur c’est de  marcher le port haut et se taper tout ce qui bouge dans un village, mais pas Jacko. Si je me soulage avec une nénette qui m’émoustille un minimum elle finit décapitée par jalousie. Du coup pour un minimum d’hygiène, je suis obligé de me taper des cageots. Encore un élément de plus pour qu’on se foute de ma trogne. Mais bon,
parfois  je m’offre un petit minou, tant pis s’il finit éventré.

En plus , la chiure, elle m’avait pas dit qu’elle avait obligé son dernier porteur à foutre à la flotte une autre Arme. Du coup j’ai quatre Porteurs au derche. J’baigne dans les emmerdes. Bon c’est vrai, grâce à elle, je ne suis plus un bouseux. Y a quand même des avantages à être Porteur. J’ai pu tuer tous ceux qui m’ont fait chier dans mon village natal. Dans le feu de l’action  j’ai perdu mes parents, mais bon c’était des vieux quoi, ils devaient bientôt mourir de toute façon. Pis au moins ben ils sont sûr que j’ai assisté à leurs derniers jours. C’est important pour les vioques ce genre de choses.

Elle m’aime qu’elle me dit. Tellement qu’elle prend son pied à me laisser me faire saigner. Quand mon sang gicle je l’entends gémir de plaisir. Difficile de pas y être sensible. Du coup mon braquemard tente de sortir de son fourreau.Forcément ça se sent au corps à corps. Mes adversaires en sont souvent ébranlés. Maintenant je suis tristement célèbre sous le nom du Troufion Sodomite. On raconte dans les bouges que ma hache n’a jamais dessoudé personne, mais que mon braquemard en a vrillé plus d’un.

T’as qu’à la foutre à la flotte qu’on m’a dit. On voit bien qui z’ont jamais été Porteur, ces chibres. Ben c’est ce que j’ai essayé de faire. C’est pire qu’un manque d’Épices t’as pas idée. J’ai commencé par avoir des sueurs, des tremblements, des envies de me trancher le lard. Finalement j’ai plongé pour la récupérer. Ouai j’ai failli y rester mais au moins je m’sens mieux maintenant. Une fois que t’as posé tes paluches sur une Arme t’es foutu. C’est comme ta grosse sauf que tu l’as toujours sur le dos. De toute façon ton destin lui appartient  après. C’est pas pour rien qu’la beuglante dit : «C’est pas l’homme qui prend l’Arme, c’est l’Arme qui prend l’homme»

La Cité sans Nom: un cadre pour tremulus

La pluie, le ciel maussade de l’hiver et les forêts humides du nord des États-Unis dépriment vos joueurs. Ils rêvent de sable, de soleil et de chaleur pour leurs personnages? Ce cadre est fait pour eux…

Télécharger le cadre

Tremulus est un jeu de Sean Preston, édité aux éditions Reality Blurs en 2012.

Feuille de personnage pour Bloodlust Métal

Feuille de personnage au format pdf éditable

Palermo, les règles sans alcool pour INS/MV

En ce moment, c’est la crise, on l’entend partout, tout le temps. Oui ma bonne dame, c’est l’enfer. En témoigne les événements suivants : manifs pour tous, rixes de skins, affaires de corruption en tout genre, attentats terroristes, les printemps à toutes les sauces. La liste est longue.

Ma prise de conscience du déroulement du Grand Jeu est due à 50 nuances de Grey. Ce qui est cité ci-dessus n’a pas attiré mon attention, il faut dire que cela fait des années que je mange devant les infos de 20 heures.

Non mais 50 nuances de Grey, c’est machiavélique. Très fort l’Andréalphus. Qu’on se le dise, aucun être humain n’aurait pu écrire ce truc sans avoir vendu son âme au Diable. Pour attirer l’intelligenstia proutprout du 7e arrondissement il a fait trois pavés. Mais c’est con, ces bouquins sont impossibles à tenir d’une main…

Bref, c’est le moment de participer au Grand Jeu. Alors j’ai adapté INS/MV aux règles de FU RPG, parce que je n’ai jamais compris celles de la 4e édition et que je voulais des créations de personnages encore plus rapide que la version Apéro. Par contre je vous encourage a y jeter un œil pour les exemples de pouvoirs et de limitations.

À l’heure de l’Apéro, sans alcool, la fête est plus folle !

Vous prendrez bien un petit Palermo, la version FU de INS/MV

Iridium, Sable Rouge version Métal

Sable Rouge est un jeu de rôles de science fantasy, de sword and planet postapocalyptique, brutal et aride, croisement entre la violence d’un Conan, la sécheresse d’un western, l’horreur d’un Ghosts of Mars, la brutalité d’un Mad Max, le souffle glacé d’un Planète Hurlante ou la menace sourde d’un Pitch Black.
(Extrait de la présentation de Sable Rouge)

Cet univers transpire le Métal !

Téléchargez Iridium – Sable Rouge version Métal

Howe Pond, un cadre pour tremulus

Bienvenue à Howe Pond, une petite bourgade au bord du lac du même nom.

Est-ce une destination privilégiée pour les vacances ? Demandez à vos joueurs…

Télécharger le cadre

Tremulus est un jeu de Sean Preston, édité aux éditions Reality Blurs en 2012.